Présentation des ateliers

Tous les ateliers poursuivent le même objectif : accompagner les participants dans leur apprentissage de la création de récits.

Apprendre à créer des récits

Pour apprendre, on peut utiliser la structure d’un récit en trois ou cinq actes, ou des structures plus complexes comme celles que développe John Truby.

Cette compréhension de la structure doit favoriser la création : appliquer des recettes risque de produire des histoires dont la subtilité et l’originalité sont absentes.

Pour créer mieux, il est utile de pratiquer ces outils et de les apprivoiser.

Apprivoisons : jouons !

Pour apprivoiser ces outils, il faut jouer avec eux et créer des histoires que l’on peut alors observer, modifier, arranger, défaire et reconstruire à l’envie.

Des histoires que l’on peut aussi développer jusqu’à leur terme : c’est une autre forme de jeu.

Devenir autonome

Le but des ateliers est d’élargir sa palette de possibilités pour créer différentes histoires : des tragiques et des comiques, faites de texte ou d’images, très courtes ou plus longues, etc.

Et parce que le domaine de la création d’histoires semble infini, pour développer l’autonomie, il est utile d’identifier nos modes d’apprentissage : par des appuis théoriques, l’expérimentation, l’observation, le travail acharné, etc.

C’est l’ensemble qui permettra aux participants d’acquérir de l’autonomie c’est à dire la faculté d’agir par soi-même en se donnant ses propres règles de conduite..